• Suivez-nous

  • Para-PrixLight

    08 25 800 151
    lundi au vendredi : de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 16h00
  • Archives

  • décembre 2022
    L M M J V S D
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Pages et Articles Phares

Faudra-t-il remettre le masque cet hiver ?


  • Alors que la huitième vague de Covid-19 se poursuit, la bronchiolite est en phase épidémique sur l’ensemble du territoire, et quelques cas sporadiques de grippe ont été détectés.
  • De quoi faire planer le spectre d’une triple épidémie virale cet hiver, sur fond de gestes barrières moins suivis.
  • Les autorités sanitaires recommandent le port du masque pour éviter la contagion et la submersion des hôpitaux.

Si la vague actuelle de Covid -19 montre des signes d’accalmie depuis fin octobre, avec un recul des contaminations et des hospitalisations, sa circulation est « toujours très active », rappelle Santé publique France, encourageant les personnes à risque – les plus de 60 ans notamment – à faire leur rappel vaccinal.

Pour l’Académie de médecine, entre « la perspective d’une épidémie de grippe saisonnière précoce [qui] se précise en métropole », « la bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans passée en phase épidémique sur l’ensemble du territoire », et le risque de « co-infection, exposant les personnes vulnérables aux formes les plus sévères et les services hospitaliers au risque de saturation », il y a urgence à reprendre les bonnes habitudes. « Quand on voit la facilité avec laquelle les gestes barrières ont été abandonnés, le risque de co-circulation de ces virus respiratoires est très sérieux », a abondé le Dr Luc Duquesnel, médecin généraliste et président du syndicat Les Généralistes-CSMF. La situation sanitaire « justifie une réhabilitation des mesures barrières, délaissées depuis la fin de l’état d’urgence sanitaire le 31 juillet, ajoute l’Académie de médecine. Bien que la situation sanitaire n’exige pas actuellement de revenir aux mesures obligatoires, elle recommande le port du masque » dans les lieux publics clos.

Dans le détail, elle prescrit « le port d’un masque de type FFP2 dans les espaces publics clos pour les personnes âgées ou porteuses de comorbidités, leur entourage et les professionnels de santé qui sont en contact avec des personnes vulnérables. Mais aussi pour les femmes enceintes, même quand elles sont à jour dans leurs vaccinations ». Et elle conseille « le port d’un masque de type chirurgical dans les hôpitaux, les dispensaires, les centres de soins et les pharmacies, ainsi que dans les espaces fermés accueillant du public, tels que les transports en commun ».

Il s’agit pour l’heure d’une simple recommandation, puisque depuis la fin de l’état d’urgence sanitaire, le 1er août dernier, le gouvernement ne peut plus rendre à nouveau le port du masque obligatoire. Sauf à soumettre la mesure au vote du Parlement.

Retrouvez nos masques FFP2 en cliquant ici

Découvrez nos masques roses par ici

Pour découvrir nos masques Enfant Chirurgicaux 3 plis Boîte de 50 cliquez ici

Vous préférez un masque en tissus réutilisable ? Cliquez ici

Vous voulez rester connecté à l’actualité ? Télécharger ici l’application 20 Minutes pour :

Android

iOS

Sources

%d blogueurs aiment cette page :